Ces derniers mois, le regard de la planète foot était rivé sur la petite ville de Leicester, 337’000 habitants, et une équipe qui a fait sensation. En faisant la nique aux favoris et en remportant le titre de Premier League, les Foxes ont écrit l’une des plus belles pages du football moderne. Une belle histoire à laquelle le groupe de rock biennois The Clive a souhaité s’associer en leur dédiant la chanson « Road to Leicester City », dont la particularité est d’avoir été écrite en août 2015 pour leur premier album « Two Wrongs Don’t Make a Clive » qui sortira début juin.

De gauche à droite : Malik, Julien, Gilles, Jason et Bastien
Les membres de The Clive. De gauche à droite: Malik, Julien, Gilles, Jason et Bastien. © Laryssa Grosjean

Nous avons rencontré deux membres du groupe, Malik (chanteur) et Julien (bassiste) pour discuter musique et foot, mais surtout foot. Interview.

Expliquez-nous comment vous est venue l’idée de faire une chanson sur Leicester?
Julien: À la base c’était une référence à Kasabian, un groupe de rock qui vient de Leicester. On a toujours été fans d’eux. C’est le groupe qu’on a vu le plus en concert. À chaque fois qu’on cherchait une nouvelle reprise à faire, on prenait une chanson d’eux, c’était un peu notre rituel. Alors, en faisant notre CD et en écrivant les paroles, on s’est dit que ça serait bien d’avoir un morceau qui fait référence à ça.

Alors justement, que signifient les paroles de R.L.C. (Road to Leicester City)?
Julien: C’est une chanson qui n’est pas forcément engagée, mais qui parle de l’envie de réussir, d’y foutre en permanence. On aime bien écrire des petites histoires qui sont cools, tout en laissant la liberté aux gens de faire leur propre interprétation des paroles.

À quel moment l’idée de dédier cette chanson au club a germé dans votre esprit?
Malik: Déjà à la mi-saison. Je crois que ça n’était jamais arrivé qu’un leader à ce moment-là soit champion à la fin de la saison. Mais on s’était déjà dit:  « Purée, tu imagines si finalement Leicester devient champion ? On a une chanson là-dessus. » Mais c’était plus une blague. On ne pensait pas que ça allait arriver.

Julien: À la base, on est fans de Manchester United. On regarde tous les matches. Et quand on a vu qu’ils n’allaient pas gagner le titre, mais que Leicester était en pôle position, on s’est dit: « ça serait cool que ça ne soit pas Manchester City qui gagne. Que ça soit Leicester ».

Malik: Mais après, ça c’est joué à une question d’heures. Il y avait le match Chelsea-Tottenham, un mardi soir. Si Chelsea gagnait ou faisait match nul, Leicester devenait champion. On s’est rendu compte de ça, et on a fait le clip en deux heures pour pouvoir le poster le soir même sur les réseaux sociaux. Alors on regardait ce match, on était hyper tendu, surtout que Tottenham gagnait 2-0 à la mi-temps. On s’est dit: « bon, c’est pas grave, on pourra peut-être l’utiliser plus tard ». Et après, retournement de situation, 2-1 à la 58e, et finalement égalisation de Hazard à la 90e minute.

Et finalement, vous avez créé une vidéo avec des images de l’équipe de Leicester. Mais à la base ça n’était pas prévu?
Julien: Absolument pas. Tout est parti de notre producteur Julien Fehlmann, qui nous a dit: « ça serait cool de faire un petit montage avec tous les buts et d’envoyer ça sur internet pour voir s’il y a moyen de profiter de la vague ». Comme on sait que les Anglais aiment le foot et le rock, on s’est dit: « Feu! On essaie ». Donc on a monté une vidéo avec les meilleurs buts et on a synchronisé les images avec la musique.

Malik: D’ailleurs, je crois que c’est ce qui fait le « plus » de cette vidéo. Quand tu la regardes, tu sens le tempo. Et les retours sont plutôt positifs. La vidéo a été vue plus de 50’000 fois sur Facebook en une semaine. On a remarqué qu’on s’était fait plus d’une centaine de « likes » sur Facebook en provenance de Leicester.

Julien: On a aussi été contacté par un type qui est programmateur de deux radios à Leicester. Il nous a demandé qu’on lui envoie le MP3 pour pouvoir la diffuser.

Comment vous avez réagi après cette victoire?
Julien: On a passé toute la soirée à spammer Internet.

Malik: On a essayé de faire connaître la vidéo sur les réseaux sociaux et sur les sites de supporters comme le fan’s club en Thaïlande par exemple. On était au moins six ou sept à faire ça. Après, le reste s’est fait tout seul.

Est-ce que vous avez un souvenir particulier de la saison de Leicester?
Julien: Le fait que Inler n’a quasiment pas joué de la saison, et que c’est peut-être grâce à ça qu’ils ont gagné la Premier League.

Malik: Mais on aime quand même Gokhan Inler.

Est-ce que vous avez un joueur préféré dans cette équipe de Leicester?
Malik: Jamie Vardy.

Julien: Ouais bon, c’est facile ça. Pour moi, peut-être Schmeichel. Déjà, c’est le « fils de » [Peter Schmeichel] et c’est incroyable quand le fils d’une légende arrive à devenir lui aussi une légende. C’est clairement un des meilleurs gardiens de la saison en plus.

Et toi Malik, plutôt Vardy alors?
Malik: Ouais. Bon c’est vrai que c’est un peu facile. Mais c’est l’histoire de l’Underdog, qui marche super bien avec l’histoire de l’équipe. Le mec qui devient professionnel l’année passée et qui termine presque meilleur buteur de la saison. C’est une histoire assez incroyable quand même.

Julien: Tu sais que Kasabian a fait une chanson qui s’appelle Underdog? D’ailleurs c’est le morceau avec lequel ils ont ouvert les festivités pour le concert surprise pour la remise du trophée. Ils ont commencé avec cette chanson.

C’est quoi un « Underdog »?
Julien: C’est le mec que tu n’attends pas. C’est celui qui gagne alors que tout le monde pensait qu’il allait perdre.

Est-ce que vous avez eu des retours par rapport à ce clip et cette chanson?
Julien: Il y a plein de types de Leicester qui nous ont écrit. Ils trouvaient génial qu’un groupe suisse parle de leur ville. Ils trouvaient ça incroyable parce que c’est une petite ville en Angleterre.

Malik: Ils nous écrivaient: « franchement c’est hyper cool ce que vous faites », il y en a même un qui nous a dit « faut que vous veniez jouer ici ». C’est hyper positif.

Julien: Il faut dire qu’on a voulu jouer un peu sur le buzz. Par conséquent, on s’attendait un peu à se faire incendier parce qu’on profitait de la situation. J’étais sûr qu’on allait recevoir un max de commentaires négatifs disant « ouais, vous êtes des connards, vous profitez du truc pour faire le buzz », alors que finalement ça a eu vraiment un impact positif. Il y a eu au moins 300 partages sur Facebook, presque que des types d’Angleterre.

Vous avez fait plus de 50’000 vues depuis plus d’une semaine [l’interview a été réalisée le 19 mai]. Est-ce que des personnalités ont vu votre vidéo?
Julien: Alors, il y a une anecdote sympa. C’est le gardien de Chesterfield, un club anglais de troisième division qui a partagé la vidéo. C’est la plus grande personnalité qui l’a fait, mais le mec doit quand même être un pro.

Vous espérez que la chanson atteigne les joueurs de Leicester?
Malik: On aimerait bien que ça devienne l’hymne du club (Rires).

Julien: D’ailleurs on a prévu d’envoyer des CD, en mettant un autocollant spécial qui explique qu’il y a un morceau d’un groupe suisse qui parle de Leicester. On se dit que peut-être les gens vont l’écouter, et avec un peu de chance d’autres radios locales vont s’y intéresser. On compte aussi sur Inler pour relayer l’information.

Quel est votre pronostic pour la saison prochaine? Leicester champion?
Malik: Non, United champion.

Julien: United champion, mais Leicester dans le top 10.

Malik: Dans le top 5 même avec l’argent qu’ils vont gagner.

Julien: Ouais, mais ils ont déjà dit qu’ils n’allaient pas faire beaucoup d’achats. Ça dépend aussi s’ils arrivent à garder tous les joueurs, ce n’est pas sûr. Mais après avoir écrit l’histoire, tu n’as pas forcément envie de te barrer tout de suite.

Mais en fait, Est-ce que vous êtes déjà allés à Leicester?
Julien : Même pas. On y est presque passé. En fait, pendant des années on allait tout le temps en Angleterre en vacances d’été avec une bonne partie du groupe. Du coup on a visité presque tout le royaume, mais on n’est pas encore passé à Leicester.

Comptez-vous vous rendre à Leicester?
Malik: C’est clair! On espère faire un concert là-bas, si possible avec Kasabian au King Power Stadium (Rires).

Jérémie Favre

Pour plus d’informations sur The Clive, vous pouvez vous rendre directement sur leur site internet: www.the-clive.com

Crédit photos : Laryssa Grosjean

Laisser un commentaire