Bayron

Bayron aime la vie et les gens. Se décrivant lui-même comme «celui qui rentre en dernier de soirées», il aime l’été, le soleil, l’humour et la satire, la bonne bouffe, les virées en moto et le sourire des jolies filles. Ses passions peuvent se résumer ainsi: faire des rencontres, «chiller», rire et profiter de la vie. La routine? Très peu pour lui!
Depuis quelques années, il s’est trouvé un hobby: la course à pied, mais gourmand, il avoue que maintenir des tablettes de chocolat en béton, c’est difficile! Et au McDo, où il travaille en plus de ses études, il se félicite de redonner le sourire à des affamés.

Lui, qui voulait devenir entomologiste (biologiste spécialiste des insectes), tombe amoureux des cours d’histoire-philo. Ce seront les deux branches qu’il suivra pour son Bachelor en Lettres. Maintenant, à 23 ans, le journalisme est ce à quoi il se destine; rencontrer des gens, apprendre, écrire: «Je pense qu’une des choses essentielles de ce métier c’est un certain amour que l’on porte aux autres, à ceux qui voudront bien nous consacrer du temps», dit-il.

Fils d’une mère espagnole et d’un père italo-suisse, son prénom est anglais. Le «a», c’est pour assurer la prononciation et ainsi éviter «Biiiiron». Mais appelez-le «Bay», qui mène à des «Bye Bay» ou des «ça fait un baille, hein Bay!»
Pour le Neuchâtelois, la vie est trop courte pour être malheureux… Du coup, il se verrait bien faire les «tout petits bonheurs» pour 26Minutes!

Lauren