Entre insultes et déclarations chocs, le chef d’Etat philippin crée la polémique sans craindre pour autant pour sa réputation. Rodrigo Duterte n’a pas peur des institutions et encore moins de ses homologues. Bref, un président insolent et qui le revendique. 

Julie Zaugg

Laisser un commentaire