Marine

Féministe, Marine a des convictions d’aciers. Même accusée de harcèlement par un hôpital psychiatrique, la tête brûlée poursuit son enquête au mépris du danger. Son deuxième prénom? Pugnacité. Mais ses amis la connaissent plutôt sous le surnom de Bleu (Marine a beaucoup d’humour).

Ses intérêts journalistiques sont éclectiques, elle aime se pencher sur le quotidien de personnes particulières, célèbres ou non. Ainsi, il lui est arrivé de s’assoir sur le canapé de Thomas Wiesel, puis de suivre un croquemort dans ses macabres activités.

Marine n’est pas klepto, et si les murs de son appart’ sont couverts de panneaux de signalisation, ce n’est pas de son fait. Elle est connue dans tout le canton pour l’invention d’un mouvement de danse fameux: «la vague avec les bras».

Lola