La capitale suédoise n’est peut-être pas la ville qui ne dort jamais, mais elle est en tout cas la ville où l’on mange toujours: des hot-dogs (et ses variantes avec crevettes ou purée de pommes de terre) au traditionnel Fika, en passant par les plats végétariens, les Stockholmois sont souvent à table, peu importe l’heure du jour.

Il n’y a pas que des boulettes!

Certes, le plat que l’on trouve chez le géant jaune et bleu par ici est un classique, mais il existe de nombreuses spécialités et habitudes: par exemple, sur toutes les tables, afin de patienter jusqu’au repas, les serveurs ont la fâcheuse tendance de servir du pain, du pain au réglisse, des biscottes et du beurre…beaucoup de beurre!

Stockholm étant une ville insulaire, le poisson est très courant. Le plus apprécié est sans doute le hareng. Chaud ou froid, en entrée ou en plat, frit ou sous forme de burger, il est présent sur la plupart des cartes de restaurant. L’échoppe Nystekt Strömming (dont le nom signifie ‘hareng tout juste frit’), sur l’île de Södermalm, vous propose des assortiments divers de poissons. Pour le hareng mariné, préférez le Tennstopet dans le quartier de Vasastan pour le déguster, où il est accompagné de pommes de terre vapeurs et d’oignons.

échoppe
Échoppe de « Nystekt Strömming » sur l’île de Södermalm, à un pont du centre historique de la ville © Lauren Hostettler

Côté fruits de mer, on trouve souvent des moules. Outre les versions ‘Marinière’ et ‘Crème’, de nombreuses enseignes proposent des moules au…fromage de chèvre. Surprenant, le mélange est doux et subtil, mais quelque peu écœurant à la fin du plat.

Nystekt Strömming, Södermalmstorg, devant l’entrée de métro ‘Slussen’

Tennstopet, 50 Dalagatan

Musslan, 46 Dalagatan

Les viandes traditionnelles sont celles de renne, d’élan, de porc ou encore de sanglier. Après une longue journée de visites, le restaurant Knut, au centre-ville, propose des plats savoureux dans un écrin de Scandinavie. Il sert ses viandes-ci dans un joli cadre faisant penser à un chalet. Avec l’enseigne Tradition, présente à deux endroits différents dans la capitale, on découvre la viande de renne sous forme de tartare ou sous sa déclinaison séchée.

Knut, 17 Upplandsgatan

Tradition, 10 Tulesgatan ou 1 Österlånggatan

Ragout de sanglier et purée de légumes racines à "Knut"
Ragout de sanglier et purée de légumes racines à « Knut » © Lauren Hostettler

Il faut noter que la plupart des établissements proposent au minimum un plat végétarien. Sous forme de buffet, il y a Hermitage dans le centre historique (Gamla Stan). Toute une déclinaison de plats chauds et froids sans viande, tels des soupes, des pizzas ou encore des salades.

Hermitage, 11 St. Nygatan

Si vous tenez vraiment aux boulettes, vous les trouverez sur toutes les cartes. Toutefois, goûtez-les chez Meatballs for the people, dans le quartier de Södermalm, après une visite du bord de mer et du musée de la photo, le Fotografiska.

Meatballs for people, 30 Nytorgsgatan

Pour les petites douceurs, goûtez les « cloudberries », petites baies jaunes séchées poussant au-delà du Cercle Polaire Arctique. Elles accompagnent le plus souvent des cheesecakes ou des glaces. Sinon, après avoir sillonné les rues pavées de Gamla Stan, savourez une crème glacée safran-miel, le parfum local.

Le fika

Assortiment de 'bulle'
Assortiment de ‘bulle’ © Lauren Hostettler

Véritable institution pour les Suédois, le « fika » est une sorte de goûter pendant lesquels les gens boivent du café en discutant et en mangeant des pâtisseries. Le « Kannelbulle » est la brioche la plus appréciée et se décline en plusieurs saveurs: cannelle, bien sûr, mais aussi cardamone, pomme, « vanilj » ou « blåblär » (myrtille).

Gâteau reconnaissable à sa pâte à sucre de couleur verte, le « Princess Cake » est un mélange très léger de crème et de génoise. Sinon, les cafés et tea-rooms proposent des crumbles, des tartes aux fruits ou à la crème et des sandwiches de fruits de mer et crudités.

'Princess cake' accompagné d'une boule au chocolat-noix de coco.
‘Princess cake’ accompagné d’une boule au chocolat-noix de coco. © Lauren Hostettler

Pour découvrir toutes ces douceurs, il suffit de se rendre au Sturekatten, à deux pas du marché couvert dans le joli quartier bourgeois d’Östermalm ou à String, établissement mi-café mi-brocante, dans Södermalm. Si vous visitez le parc de Skansen, sorte de « Ballenberg » suédois qui retrace l’histoire, la faune et l’architecture du pays, passez par la maison du boulanger: les brioches seront encore toutes chaudes pour la dégustation!

Sturekatten, 4 Riddargatan

Skansen, sur l’île de Djurgårdsvägen

String, 38 Nytorsgatan

Et à boire?

Afin de satisfaire la soif des voyageurs éreintés, les restaurants servent immédiatement une carafe d’eau. Sinon on déguste du jus d’airelles. Les Stockholmois sont aussi de grands consommateurs de café.

Les bières sont plutôt légères, mais si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de l’alcool et de la Suède, il faut visiter un musée! Eh oui, le Spritmuseum compte une exposition permanente retraçant l’histoire de la fabrication et de la consommation d’alcool dans le pays et se termine par une dégustation, au bord du canal. « Skål »! (santé)

Spritmuseum, 38 Djurgårdsvägen

Visiter un pays, une ville, c’est aussi s’imprégner de sa culture ou de son mode de fonctionnement. Alors, il ne faut jamais négliger que l’on voyage aussi avec les papilles.

Lauren Hostettler

Laisser un commentaire