eight mag

L’histoire de la fondation d’8mag est aussi classique que la fondation de n’importe quel projet commun et en même temps suffisamment atypique pour pouvoir la raconter ici. Comme presque tout projet entre étudiants et bande d’amis, l’idée est survenue autour d’une bière. On devrait faire un site. Le mot était lancé et l’idée bien implantée dans les esprits. Nous étions nos premiers fans.

L’idée est venue par une frustration. En étude de journalisme, nous écrivons trop peu au goût de nos doigts et nos esprits avides de sujets. À force de parler du journalisme numérique, les différents cours ont pu nous motiver à une chose: expérimenter.

Expérimenter, c’est tout de même ce qu’il y a de plus beau. C’est donc par cette approche empirique que nous, petit groupe d’une vingtaine d’étudiants journalistes, nous avons décidé de nous lancer dans le monde du journalisme numérique.

Avec une vingtaine d’esprits, une quarantaine de mains, deux centaines de doigts et une infinité d’idées, nous avons décidé de libérer une tribune pour nous-mêmes. Que l’on soit dans le monde du sport, de la politique, du lifestyle, ou autre rubrique normative traditionnellement présente dans tous les journaux actuels, notre point commun est le site que vous avez devant les yeux: 8mag.ch

Ici, c’est un magazine où les différents sujets, en apparence fragmentés, s’assemblent pour former une mosaïque finale.

Pourquoi 8? 8, parce que c’est l’infini de nos idées relevé sur ses pattes arrière pour voir plus loin. 8, parce que les deux boucles forment les lunettes que nous offrons sur le monde, afin de mieux le comprendre, de mieux le voir, ou de mieux le supporter si vous les considérez comme des lunettes de soleil. 8, parce que nous faisons tous partie de la huitième volée de l’Académie du Journalisme et des Médias, à l’Université de Neuchâtel. Et enfin, 8mag, parce qu’AJM rime avec Eminem.

Ce magazine se veut à la fois la fenêtre d’un train à grande vitesse, mais également une photographie et un miroir. C’est une fenêtre, stoppée un instant pour observer l’extérieur, comprendre l’inconnu et découvrir des thématiques nouvelles. C’est une photographie, car la prose des différents journalistes présents sur ce site est agréable, artistique, mais précise et développée. C’est un miroir, car il analyse l’actualité, les comportements, les événements. Libre à vous d’y voir ce que vous désirez.

Ici, le plus important n’est pas le buzz ou l’insolite. Ce n’est pas le clic ni la rapidité. Ici, l’actualité n’est pas chaude, brûlante dans ce monde trop rapide. Ici, c’est un espace de journalisme pluriel et varié. Ici, c’est une tribune de crieurs publics favorisant la réflexion. Ici, c’est un magazine où les différents sujets, en apparence fragmentés, s’assemblent pour former une mosaïque finale, une œuvre d’art et d’information appelée: 8mag.

Bastien